Villa Giulia

Piazzale di Villa Giulia, 9, 00196 Roma, Italia (0)
from/per person 40
  • Musées
  • Groupes acceptés
  • Skip-the-Line Access
  • Visite de 3 heures
  • Visite individuelle
Authorized travel agencies could book transportations, headphones and other additional services.

Description

Villa Giulia et le Musée national étrusque

La visite guidée du Musée de la Villa Giulia, le Musée national étrusque, commence à moins d’un kilomètre de la Porte Flaminia et la “Piazza del Popolo“, à brève distance de la Via Flaminia. Le Musée de la Villa Giulia est situé dans la splendide villa de la Renaissance, construit par le pape Jules III au cours de son pontificat (1550 à 1555).

A la conception et construction de la Villa ont participé des architectes célèbres tels que Giorgio Vasari, Jacopo Barozzi da Vignola et Bartolomeo Ammannati; la décoration a été confiée au même Jacopo Barozzi da Vignola, ainsi qu’à Federico Brandani d’Urbino, Prospero Fontana, Taddeo Zuccari et Pietro Venale da Imola.

Nous visiterons la magnifique résidence papale, dotée d’un avant-corps, le palais avec trois arrière-cours, un grand jardin avec terrasses, des escaliers spectaculaires, des fontaines et un nymphée, alimentés par de l’acqueduc “Acqua Vergine”, le premier théâtre d’eau de Rome.

En 1889, avec la création du Musée National Romain, Villa Giulia fut destinée à accueillir la section extra-urbaine du nouvel Institut, pour conserver le matériel provenant de la province: aux premières collections du Latium ont été ajoutés plus tard celles purement étrusques, qui finalement, sont devenus prédominantes dans la collection permanente.
Lors de la visite, nous pourrons donc observer les témoignages des civilisations qui ont fleuries entre l’âge du fer (IX-VII siècle av.JC.) et l’époque romaine dans le Latium, en particulier dans la partie nord de la région située entre le Tibre et la mer Tyrrhénienne, l’Etrurie méridionale.

La quantité d’objets célèbres et de fabrication exceptionnelle que nous pouvons regarder pendant toute la durée de la visite est remarquable. Pour n’en nommer que quelques-uns: le sarcophage en argile de Cerveteri dit “sarcophage des Epoux” (530 av.J.-C.); statue acrotère en terre cuite d’Apollon de Véies (VIème siècle av.J.-C.); sculptures en nenfro représentant le “Centaure” et “Jeune homme sur hippocampe” de Vulci (VIème siècle av.J.-C.); frontons en haut-relief en terre cuite peinte du sanctuaire de Leucothée à Pyrgi, avec la représentation du mythe des Sept contre Thèbes (470-460 avant J.-C.); les lamelles d’or, toujours de Pyrgi, avec des inscriptions en étrusque et en phénicien (fin du VIème siècle av.J.-C.); l’olpé Chigi de Véies (640-625 av.J.-C.); le cratère d’Euphronios de Cerveteri (510 av.J.-C.); Le ciste Ficoroni de Palestrina (fin IVème siècle av. J.-C.) et enfin les fameux ors de la collection Castellani (VIIème siècle av.J.-C- et retravaillés au XIXème siècle).