Le Palais Massimo

Largo di Villa Perpetti, 00185 Roma, Italia (0)
from/per person 40
  • Musées
  • Groupes acceptés
  • Skip-the-Line Access
  • Visite de 3 heures
  • Visite individuelle
Authorized travel agencies could book transportations, headphones and other additional services.

Description

Le Palais Massimo – Musée National Romain

A quelques pas de la gare Termini, est un trésor d’éléments de la Rome antique. Nous parlons du Palais Massimo, siège du Musée National Romain.
Il s’agit d’un bâtiment néoclassique, construit entre 1883 et 1887, par la volonté du père jésuite Maximiliano Massimo, et qui joua le rôle de collège d’enseignement jusqu’en 1960, avant d’être racheté par l’Etat italien.
Le Palais Massimo abrite le Musée National depuis 1998. La visite du Musée se déroule sur quatre étages; la collection est composée de sculptures, fresques, mosaïques, pièces de monnaie et œuvres d’orfèvrerie, qui témoignent de l’évolution de la culture artistique romaine depuis la fin de l’époque républicaine (du II siècle av.-JC au Vème siècle ap.J.-C.).

Nous commencerons au rez-de-chaussée: nous nous retrouverons dans la Grèce antique et nous verrons une série d’originaux grecs, mis au jour à Rome.
Au premier étage du musée, ils sont présentés des célèbres chefs-d’œuvre de la statuaire, y compris le Discobole Lancellotti, la jeune fille de Anzio et l’Hermaphrodite dormant, et de magnifiques sarcophages, comme celui de Portonaccio, sculpté en haut relief avec une scène de bataille.
Au deuxième étage du Palais Massimo, murs peints à fresques et mosaïques documentent les décors des résidences romaines prestigieuses, dont la plus belle et mieux conservée est une partie du Jardin Peint de la Villa di Livie.

Dans le sous-sol, notre itinéraire nous permettra de découvrir une collection de pièces de monnaie, ainsi que des meubles, des bijoux et la momie de Grottarossa.
La collection numismatique possède environ un demi-million de pièces de monnaies, médailles, poids monétaires, instruments pour la fabrication de la monnaie, même des pierres précieuses, des bijoux et des meubles précieux, retrouvés durant les fouilles de façon sporadique ou regroupés en trésor, ainsi que plusieurs acquisitions qui, au fil du temps, ont enrichi les coffres de la collection des Médailles jusqu’à obtenir la quantité actuelle.
Une augmentation significative des collections romaines a été possible par une politique active d’achats de lots de pièces, réalisés sur le marché des antiquités dans le but essentiel d’éviter les pertes.
Parmi les groupes les plus importants pour l’exhaustivité et la quantité de pièces, nous noterons:

  • l’extraordinaire collection de bronzes fondus de l’Italie antique, qui appartenait au Musée Kircherien, qui comprend également la plupart du matériel provenant du dépôt votif de Vicarello, sur le lac de Bracciano (Rome);
  • La collection de plus de 20.000 pièces d’époques romaine et du Haut Moyen-Age de Francesco Gnecchi;
  • la collection de pièces de monnaie italiennes d’époques médiévale et moderne de Victor Emmanuel III de Savoie, comprenant plus de 110.000 éléments.