Le Palais Altemps

Piazza di Sant'Apollinare, 46, 00186 Roma, Italia (0)
from/per person 40
  • Musées
  • Groupes acceptés
  • Skip-the-Line Access
  • Visite de 3 heures
  • Visite individuelle
Authorized travel agencies could book transportations, headphones and other additional services.

Description

Le Palais Altemps – Musée National Romain

La visite du Palais Altemps, qui tire son nom du cardinal Marco Altemps Sittico, emmènera les visiteurs dans le cœur de la collection de la statuaire antique du Musée National Romain. Au cours de la visite du palais, nous pourrons admirer des statues grecques et romaines, qui faisaient partie des collections privées de nobles familles romaines des XVIème et XVIIème siècles.
La collection de la famille Boncompagni, également présente dans l’itinéraire de la visite, est la plus importante, et est complété par des sculptures des collections Mattei, Del Dragon et Altemps.
Notre itinéraire est conçu de façon à couvrir les deux étages du bâtiment, construit autour d’une belle cour centrale.

Durant la visite du rez-de-chaussée, l’un des premiers chefs-d’œuvre que nous rencontrerons est le beau portrait de Julia, fille de Titus, l’Athena remarquable, restaurée par Algardi et l’Athena Parthenos, petite copie du chef-d’œuvre colossal de Phidias; et encore le groupe de Dionysos et Satyre, également une copie d’original hellénistique.
Avant de monter les escaliers jusqu’au deuxième étage, nous nous retrouverons devant une large vue sur la cour principale, conçue par Martino Longhi.
La visite se poursuivra avec la collection égyptienne. Dans la salle de Moïse, nous trouverons avec le célèbre Trône Ludovisi, une pièce originale de Grande Grèce du Vème siècle av. J.-C., illustré avec la naissance d’Aphrodite. Une fois traversée la chambre et la petite étude du cardinal, nous ferons face à la cour de la Loggia, avec ses treillis verts, avant d’entrer dans la Salle des Fêtes, dominée par le sarcophage Ludovisi du IIIème siècle ap.J.-C.
Nous mettrons fin à la visite dans l’église de San Aniceto, voulue par Giovanni Angelo Altemps en 1617 afin d’abriter les restes du Saint. En regardant en arrière, avant de reprendre l’escalier, nous n’oublierons pas la collection du ténor Evan Gorga, antiquaire compulsif du XIXème siècle, avec ses milliers d’objets, répétés en série.