Musée National des instruments de musique

Piazza di Santa Croce in Gerusalemme, Roma, Italia (0)
from/per person 40
  • Musées
  • Groupes acceptés
  • Skip-the-Line Access
  • Visite de 3 heures
  • Visite individuelle
Authorized travel agencies could book transportations, headphones and other additional services.

Description

Musée National des instruments de musique

La visite du Musée National des instruments de musique commence à la “Palazzina Samoggia“, l’emplacement actuel, dans l’ancienne caserne “Principe di Piemonte”, près de l’église de “Santa Croce in Gerusalemme”, un quartier riche en sites archéologiques de la Rome antique (le palais impérial, le Cirque Varianus et l’ Amphithéâtre Castrense).
La collection exposée au Musée des instruments de musique est due en grande partie à la recherche inlassable du ténor Evangelista Gorga (1865 à 1957), qui, après une brève et brillante carrière musicale, se consacra à la collection, regroupant plus de 150.000 articles divers, de différentes périodes historiques et maintenant exposés dans le musée. Parmi ceux-ci, une riche collection d’instruments de musique couvrant un laps de temps d’environ deux mille ans.
La visite du Musée, inauguré en 1974, offrira aux visiteurs une vue sur des instruments précieux, tels que la harpe Barberini et le clavicytherium.

Les salles actuellement fermées au public

Les neuf premières salles du musée sont organisées principalement sur une base thématique. Les chambres I et II sont réservées aux outils trouvés dans les fouilles archéologiques. Dans les sept salles suivantes, sont exposées, entre autres, des instruments de musique de tous les continents, ceux de la tradition populaire italienne, ceux pour les processions et fanfares militaires, des orgues et autres instruments religieux.
Malheureusement, ces salles sont actuellement fermées au public en raison de travaux de rénovation.

Salles ouvertes au public

Notre itinéraire commencera à partir de la salle X, dédiée au piano, conçu en 1722 par Bartolomeo Cristofari, universellement reconnu comme l’inventeur de cet instrument; c’est ici l’une des attractions les plus célèbres du musée.
Dans la salle XI, nous verrons, entre autres, les objets de la collection de Marcello Giusti del Giardino, qui ont été acquis par l’État italien en 1966; à noter les instruments à clavier appartenus à Alessandro Marcello, frère du célèbre Benoît, et un clavecin de Hans Muller (1537), le plus ancien clavecin allemand dans le monde.
En ce qui concerne la salle XII, elle contient une riche collection de harpes anciennes. Ici, nous admirerons également des guitares, des luths, des mandolines, des cymbales et des épinettes des XVIIème et XVIIème siècles.
La salle XIII quant à elle, présente différents types d’instruments allant du VIIème au XIIIème siècle.
La pièce suivante, la salle XIV, abrite l’un des joyaux du musée, la dite “harpe Barberini“, un chef-d’œuvre de la sculpture musicale créée entre 1605 et 1620 pour la famille Barberini, utilisée durant de nombreuses années pour le célèbre musicien et compositeur Marco Marazzoli . Elle a été immortalisée dans un tableau célèbre par Lanfranco en 1639, “l’Allégorie de la musique“, aujourd’hui exposé au Palais Barberini.
Dans la salle XV, nous trouverons un clavecin unique, le clavicytherium, instrument vertical au lieu d’être horizontal, ainsi qu’un bel orgue positif napolitain du XVIIIème, avec un “registre des oiseaux“.
Notre visite au Musée national des instruments de musique se terminera au deuxième étage du bâtiment, où nous pourrons visiter la reproduction du salon-studio du musicien et compositeur Giovanni Sgambati (1841 à 1914), comme il se présentait dans son emplacement d’origine à “Piazza d’Espagne”.