Le Château Saint Ange

Lungotevere Castello, 50, 00193 Roma (0)
from/per person 40
  • Vatican
  • Groupes acceptés
  • Skip-the-Line Access
  • Visite de 3 heures
  • Visite individuelle
Authorized travel agencies could book transportations, headphones and other additional services.

Description

Visite Guidée des Château Saint Ange

Le Château Saint Ange est le résultat de la transformation des restes de la tombe monumentale de l’empereur Hadrien. Le mausolée a été commencé en 130 ap. J.-C. par Hadrien, inspiré par celui d’Auguste, mais ne fut achevé qu’après sa mort, par Antonin le Pieux en 139 ap. J.-C. Situé sur la rive droite du Tibre, il fut relié au Champ de Mars  par le pont Elius en 134 ap. J.-C., appelé par la suite pont Saint-Ange, quand il reçut une décoration de statues représentant dix anges en marbre (1667-1669).

Le premier nom de «castellum» pour ce monument date de 403 ap. J.-C., quand il fut incorporé par l’enceinte d’Aurélien. Il a pris son nom actuel en 590 ap. J.-C., en mémoire de la vision qu’avait eu le pape Grégoire I au cours d’une procession au moment d’une épidémie de peste: l’Archange Michel qui remettait l’épée dans son fourreau. Cet événement a été commémoré par la construction d’une chapelle dédiée au-dessus du château et par la statue qui le domine encore.

Au cours des époques médiévale et Renaissance, il a connu une transformation radicale, utilisé principalement comme prison et de plus en plus fortifié. Dans la seconde moitié du XIIIème siècle, il a été relié au Siège Apostolique du Vatican par le “Passetto di Borgo” construit par le pape Nicolas III. Ainsi, il est devenu le refuge des papes en cas de danger. En outre, il accueillit une résidence de grand luxe, avec des interventions de grands architectes (Leon Battista Alberti, San Gallo le vieux, San Gallo le Jeune, Bramante) et de papes comme Nicolas V, qui est celui qui a doté le château avec sa statue d’ange, ou bien Alexandre VI Borgia (appartement décoré par Pinturicchio) et Jules II, avec la construction de la loggia supérieure et que l’on appelle “Stuffetta” (une salle de bains privée).

Les murs du bastion pentagonal équipé d’un fossé ont été construits par Francesco Laparelli, dans la seconde moitié du XVIème siècle.

Durant le XIXème siècle, le bâtiment a été utilisé comme prison politique jusqu’à ce qu’il devienne un musée après l’unification de l’Italie.