Basiliques de Rome

Basilica di Santa Maria Maggiore, 00185 Roma, Italia (0)
from/per person 55
  • Vatican
  • Groupes acceptés
  • Transport par bus
  • Visite de 4 heures
  • Visite individuelle
Authorized travel agencies could book transportations, headphones and other additional services.

Description

La visite “basiliques de Rome” comprend trois grandes basiliques: Sainte Marie Majeure, Saint-Jean de Latran et Saint-Paul-hors-les-Murs. Pour faciliter le déplacement entre les différentes basiliques, notre itinéraire se fera en car.

 

Basilique de Sainte-Marie Majeure

C’est là notre première étape au sein des basiliques romaines, et la plus importante des basiliques papales dédiées au culte de la Vierge Marie.

Elle est située sur la colline de l’Esquilin et se dresse sur des ruines de l’époque romaine. L’église d’origine a été construite entre 432 et 440 ap. J.-C. par le pape Sixte III après le Concile d’Ephèse en 431, quand fut énoncé le dogme de la maternité divine de Marie. La tradition veut que la basilique ait été construite en cet endroit précis à la demande du pape Libère, après une chute de neige miraculeuse qui eut lieu le 5 Août 356.

Nous admirerons d’abord la façade, rénovée en 1700 par Ferdinando Fuga et  superposée à la précédente datée du XIIIème siècle, encore visible à travers la Loggia des Bénédictions.

Nous poursuivrons à l’intérieur de la basilique, où nous trouverons trois nefs, séparées par des colonnes magistralement conservées dans le temps. Nous pouvons observer, dans l’abside, le majestueux “Couronnement de la Vierge” de Jacopo Torriti. Au cours de la visite, nous comprendrons aussi les changements profonds auquel la basilique a été soumise, y compris les deux chapelles latérales (la chapelle Pauline et la Chapelle Sixtine) et l’autel, qui abrite l’une des icônes les plus sacrés du Moyen Age : la peinture de la Vierge Marie, Salus populi romani.

 

Basilique de Saint Jean de Latran

La deuxième étape de la visite aux basiliques de Rome sera la basilique Saint-Jean de Latran, dédiée à Saint-Sauveur et aux saints Jean-Baptiste et Jean l’Evangéliste. Elle est composée de cinq nefs et a été construite par Constantin, vers 314 ap.J.-C-. Jusqu’à la fin de la période des Papes en Avignon, elle a été la plus importante église de la chrétienté, la résidence du Pape et le lieu où s’exerçait la puissance papale. En raison des détériorations et des rénovations successives, l’apparence de l’église a beaucoup changé au cours des siècles.

Nous débuterons par la façade conçue par Alessandro Galilei, surmontée de 15 statues colossales du Christ, de Jean-Baptiste, de Saint-Jean l’Evangéliste et des docteurs de l’Église.

Dans l’atrium de la basilique, nous pourrons admirer les panneaux de bronze de la porte centrale, qui proviennent de la Curie du Forum romain. La dernière porte sur la droite est la Porte Sainte.

L’intérieur actuel de Saint-Jean de Latran est celui conçu par Francesco Borromini sous les ordres de pape Innocent X pour le Jubilé de 1650. Nous marcherons ainsi dans la nef, où est conservé le tabernacle de Giovanni di Stefano, nous admirerons le transept, l’un des exemples les plus représentatifs de maniérisme romain de la fin des années 1500, puis visiterons le sanctuaire et l’abside de la basilique, tous deux rénovés entre 1884 et 1886.

En sortant de la basilique, nous verrons le plus grand obélisque de Rome (plus de 31 mètres de haut!), transportés ici depuis le Circus Maximus par le pape Sixte V.

 

Basilique de Saint-Paul-hors-les-Murs 

Le dernier arrêt aura lieu sera à la basilique de Saint-Paul-hors-les-Murs.

La tradition chrétienne veut que, sur le lieu où se trouve la basilique de Saint-Paul sur la Via Ostiense, l’apôtre Paul ait été martyrisé et brûlé sur le bûcher. Pour cette raison, au départ , fut d’abord construite une chapelle funéraire, plus tard transformée en basilique et consacrée (encore une fois selon la tradition), par le pape Sylvestre Ier en 324 apr. J.-C.

La basilique de Saint-Paul-hors-les-Murs a été achevée en 395 apr. J.-C., sous le règne de l’empereur Honorius. Elle a acquis, au fil des siècles, une importance de plus en plus grande pour les pèlerins en visite à Rome. Pour cette raison, l’église a été enrichie avec des œuvres d’art et de magnifiques objets historiques, dont beaucoup ont été détruits dans un incendie qui a détruit la basilique dans la nuit entre le 15 et 16 Août 1823.

Le feu a également détruit une grande partie de la basilique elle-même. Seul le transept et une partie de la façade ont échappé aux flammes. Son aspect actuel est du au pape Léon XII, qui a ordonné la reconstruction de la basilique sur le modèle de l’architecture d’origine.